PRATIQUES ARTISTIQUES ET RECYCLAGES MEDIATIQUES

Organisé par l’UMR Litt&Arts de l’Université Grenoble Alpes
1er étage — Auditorium Grenoble INP
ME 07 / 13h30 > 18h
JE 08 / 9h > 18h30
VE 09 / 9h > 17h30

Always already new : c’est ainsi que Lisa Gitelman intitule en 2006 un ouvrage (MIT Press) dans lequel elle ausculte notre propension à désigner systématiquement comme « nouvelle » toute avancée technologique, quand bien même nous n’ignorons plus aujourd’hui que tout « nouveau » média naît toujours d’un média plus ancien, qu’il améliore, augmente, enrichit. Les développements de plus en plus importants d’histoires et d’archéologies des médias, l’apparition de nouvelles approches méthodologiques, telles que l’intermédialité, ont considérablement enrichi, ces dernières décennies, les approches esthétiques de pratiques artistiques de moins en moins identifiables, entre théâtre et cinéma, vidéo et installation, performance et art internet, remettant en question les limites traditionnelles entre les médias. Les formes issues de ces pratiques s’inscrivent dans ce que certains appellent l’ère de la «postproduction » (N. Bourriaud, Postproduction, Presses du réel, 2003), d’autres celle du « recyclage culturel » (J. Klucinskas et W. Moser, Esthétique et recyclages culturels, Presses de l’Université d’Ottawa, 2004) arguant que la reprise de matériaux, de formes ou de supports déjà existants à des fins de détournement caractérise de plus en plus massivement cette production artistique contemporaine. Le « recyclage » médiatique comme geste artistique serait-il ainsi caractéristique d’une ère numérique qui a largement contribué à la circulation de plus en plus fluide des objets culturels et artistiques, à la porosité de plus en plus importante entre art et industrie culturelle et à la facilité de plus en plus grande pour tout un chacun d’accéder à des savoir-faire jusque-là réservés à des professionnels ? Les communications présentées lors de ce colloque tenteront de mieux cerner les enjeux de ces pratiques recyclantes, en proposant des études de cas (Jacques Perconte, Joris Mathieu, les opéras de G. Barberio Corsetti et P. Sorin, etc.), des analyses de gestes ou pratiques hybrides (machinima, found footage, sampling…), ou encore des rencontres avec des artistes, tels que Gwenola Wagon ou Jean-François Peyret. Éric Méchoulan, professeur de littérature à l’Université de Montréal, directeur du Centre de Recherches Intermédiales sur les arts, les lettres et les techniques jusqu’en 2013, proposera une conférence inaugurale intitulée « Traces, archives, recyclages ». Hervé Aubron, ancien des Cahiers du cinéma et rédacteur en chef actuel du Magazine littéraire, invitera à une dérive du côté de Twin peaks. Enfin, Philippe Boisnard, artiste, clôturera le colloque par une conférence performée.

Le colloque est organisé par : l’UMR Litt&Arts de l’Université Grenoble Alpes

Comité d’organisation
Guillaume Bourgois, Litt&Arts, Cinéma
Pierre Jailloux, Litt&Arts, Cinéma
Alice Lenay, Litt&Arts
Rémi Ronfard, INRIA, Imagine, Sciences informatiques
Julie Valero, Litt&Arts, Arts de la scène.

Entrée libre et gratuite, inscription conseillée auprès de Julie Ridard : julie.ridard@univ-grenoble-alpes.fr

TÉLÉCHARGEZ LE PROGRAMME DÉTAILLÉ