VE 14 FÉV >  17H > 19H
 Auditorium Grenoble INP 

Alors que la CNIL met en garde contre une surveillance généralisée de l’espace public, quel peut être l’apport de la culture face à ce questionnement ? George Orwell l’a imaginée, une société dans laquelle le citoyen est surveillé par ce qu’il nomme « Big Brother », Michel Foucault l’a constatée, la lente dérive vers des « sociétés panoptiques » où « l’œil du maître est partout ». Cette évolution se concrétise notamment avec l’expansion de la vidéosurveillance et le développement de nouvelles technologies qui se retrouvent au service d’une société de contrôle. Alain Damasio fait partie des écrivains contemporains qui décrivent cette société où l’homme surveillé devient son propre surveillant. Cette fiction n’est-elle pas déjà devenue réalité ? Ces mécanismes et ces outils sont aujourd’hui intériorisés par une majeure partie de la société. Comment sensibiliser les citoyens à ces dérives ?

Intervenants
Alain Damasio
, romancier, éditions La Volte (MOA - Les Furtifs)
Félix Tréguer, chercheur associé au Centre Internet et Société du CNRS et post-doctorant au CERI-Sciences Po, membre fondateur de La Quadrature du Net

Animateur
Sarah Mekdjian, enseignante-chercheure - Laboratoire PACTE, Université Grenoble Alpes (Bureau des dépositions)

 

J'aime je partage !